Zoo

7 octobre - 4 novembre

Kent Monkman
Le zoo humain

vernissage samedi 7 octobre de 15h à 18h

963 rue Rachel Est
Montréal QC H2J 2J4

face   
pfoac

TEXTE DE PRÉSENTATION   /  OEUVRES DISPONIBLES   /  LIENS  / 


TEXTE DE PRÉSENTATION



Kent Monkman explore les thèmes et les précédents historiques de peuples des Premières Nations en Europe. Depuis l’arrivée des Européens dans les Amériques, les Autochtones ont voyagé en Europe en tant qu’ambassadeurs de leurs propres peuples, en tant que captifs, en tant qu’« artistes » de la scène et comme spécimens de zoos humains, un concept populaire au 19e siècle. Le Wild West Show de Buffalo Bill et la Gallery of the North American Indian de George Catlin mettaient tous deux en vedette des interprètes amérindiens. Monkman présente ici les débuts de Miss Chief, qui a commencé sa propre carrière en tant qu’artiste et interprète avec son ennemi juré George Catlin, avant de lancer sa propre taxinomie de l’homme européen. 

Parmi les représentations de Monkman des rôles joués par les Autochtones à travers diverses périodes coloniales, ce sont les œuvres vidéo qui approfondissent tout particulièrement tant le thème que le personnage de Miss Chief. Ces tableaux-vidéo combinent la performance, le conte et des références à l’histoire de l’art avec des arrière-plans peints où des personnages réels interagissent et existent indéfiniment.

--

Kent Monkman est un artiste d'origine crie travaillant avec une variété de techniques incluant peinture, gravures film et vidéo, performance et installation. Ses oeuvres ont été présentées dans le cadre de nombreuses expositions personnelles (Musée des beaux-arts de Montréal, Museum of Canadian Contemporary Art, Winnipeg Art Gallery, Art Gallery of Hamilton, Woodlands Cultural Centre, Glenbow) et dans de nombreuses expositions de groupe telles que Shapeshifting: Transformations in Native American Art au Peabody Essex Museum aux États-Unis, Remix: New Modernities in a Post Indian World (tournée nord-américaine) notamment à la Art Gallery of Ontario, Remember Humanity at Witte de With, Rotterdam, la Biennale de Sydney de 2010, My Winnipeg à la Maison Rouge à Paris, la Biennale de Montréal de 2007, Oh Canada! au MASS MOCA, Stealing the Gaze: Portraits by Aboriginal Artists au Musée des beaux-arts du Canada, We Come in Peace: Histories of the Americas (tournée nord-américaine) dont au Musée d’art contemporain de Montréal, au Denver Art Museum et The American West à Compton Verney en Angleterre. Ses oeuvres figurent dans plusieurs collections publiques et privées notamment au Musée des beaux-arts du Canada, au Musée d'art contemporain de Rochechouart (France), Musée des beaux-art de Montréal, au Musée d'art contemporain de Montréal, à la Art Gallery of Ontario, au Museum London, Woodland Cultural Centre, au Glenbow Museum, au Indian Art Centre, à la Robert McLaughlin Gallery, au Mackenzie Art Gallery, à la Banque d'oeuvres d'art du Conseil des arts du Canada, au Musée d'art de Joliette, à la Galerie Leonard & Bina Ellen, au Smithsonian/National Museum of the American Indian, à la Vancouver Art Gallery, à la Fondation de la Maison Rouge (Paris), Rideau Hall (Ottawa),au Denver Art Museum, à l’University of Toronto, à la Fondation Claridge (Montréal), au Groupe financier BMO et à la Banque Royale. Les oeuvres de sa série des « Quatre Continents » sont réunies pour la première fois en ce moment à la Kitchener-Waterloo Art Gallery. Il travaille depuis deux ans sur l’importante exposition Shame and Prejudice: A Story of Resilience qui vient d’être inaugurée au Art Museum at the University of Toronto et qui parcourra le pays durant les trois prochaines années. 




OEUVRES DISPONIBLES

(cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)



VIDÉOS

Monkman   La femme immorale
2015
écran, vidéo HD
6:37m, encadré 117 cm (46") diagonale
édition de 5

Un jeune cardinal est tenté par Miss Chief Eagle Testickle dans la place Saint-Pierre. Représentant la sexualité plurielle et la variance des genres (des êtres aux deux esprits) des Amériques, Miss Chief met à l’épreuve les mœurs et l’hypocrisie associées au mantra chrétien « Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ! »


Monkman   La transfiguration
2015
écran, vidéo HD
6:37m, encadré 117 cm (46") diagonale
édition de 5

Le chauffeur de Miss Chief Eagle Testickle l’escorte depuis la banquette arrière de sa limousine jusqu’à une figure cubiste couchée face contre terre devant le véhicule. Miss Chief exprime de la compassion pour les moins fortunés et les opprimés en s’agenouillant pour offrir son aide au nu féminin charcuté. Lorsque Miss Chief apprend que la sculpture est déjà décédée, elle entreprend d’effectuer une cérémonie de purification par la fumée. À son grand étonnement, l’âme s’élève du corps et monte dans les cieux sous la forme d’un ange magnifique.


Monkman   Le zoo humain
2015
écran, vidéo HD
6:37m, encadré 117 cm (46") diagonale
édition de 5

L’exubérant homme de scène George Catlin a monté une partie de sa galerie dans la rue d’une ville allemande. Il annonce qu’un grand spectacle commencera sous peu et encourage les citadins à s’approcher. Mécontente, Miss Chief Eagle Testickle refuse de se préparer pour la représentation, alors que Catlin entreprend de faire rouler le tambour pour la danse du maïs de la Miss. Catlin la pousse hors de son manteau de fourrure, insistant qu’elle débute son spectacle. À contrecœur, elle se met à danser, mais devient progressivement plus enthousiaste, énergisée par les applaudissements d’un public ravi, qui l’acclame et jette des pièces dans le haut-de-forme de Catlin. À l’issue de la danse, Catlin ramasse les pièces, ne donnant rien à Miss Chief qui regagne son manteau de fourrure avec ressentiment. 


Monkman   Le symposium
2015
écran, vidéo HD
6:37m, encadré 117 cm (46") diagonale
édition de 5

Miss Chief peint un jeune adonis qui se tient devant elle; il retire sa toge pour révéler davantage de son physique musclé. Quatre jeunes hommes les entourent, mangeant et buvant du vin, lisant et faisant la bringue sur fond de paysage vallonné avec ruines de l’Antiquité. Ce symposium est l’hommage que rend Miss Chief à l’esthétique classique et aux traditions philosophiques de la Grèce antique





LIENS

- Site web de Kent Monkman
- Page d'artiste de Kent Monkman sur le site web de la galerie
- Cliquez ici pour télécharger un C.V. récent de l'artiste

_______
contact