carton
Maskull Lasserre



30 novembre 2013 - 18 janvier 2014

Maskull Lasserre

face   
pfoac

VUES DE L'EXPOSITION  /  TEXTE DE PRÉSENTATION  /  BIOGRAPHIE  / OEUVRES /  LIENS   /  C.V. DE L'ARTISTE



VUES DE L'EXPOSITION

(cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)

ML   ML


ML   ML


ML   ML

TEXTE DE PRÉSENTATION

Huit heures, mars 2010. L’air est poussiéreux et déjà âcre de carburant d’avion et d’obus explosés. Un convoi d’aide humanitaire doit se déployer à pied depuis la base opérationnelle avancée Masum Ghar, dans la province de Kandahar, en Afghanistan, pour atteindre un village à proximité. Les hommes doivent ensuite rejoindre un convoi de patrouille de VBL 25 et de camions de l’armée nationale afghane. Attachant son casque, Maskull Lasserre s’enquiert du niveau de danger de la mission, sur une échelle de 1 à 10.

Participant alors au Programme d’arts des Forces canadiennes, avec le régiment d’infanterie légère Princesse Patricia, Lasserre souhaitait vivre un maximum d’expériences durant ses deux semaines. Or, il souhaitait également connaître les risques de revenir sans jambes. Mais la réponse blasée a toujours été « c’est occupé…/ça bouge… » Telle est notre propension à normaliser, même devant une réalité aussi extrême que la guerre, où l’air stérile de l’antiseptique des unités de traumatologie vous rappelle qu’il s’agit de tuer ou d’être tué. Rien n’est sans conséquence.

Ce constat a hanté Lasserre pendant des mois après son retour. Aux prises avec une conscience exacerbée des capacités de son corps intact, l’artiste a dû lutter pour trouver un sens profond et véritable à sa vie à Montréal. Il lui a fallu trois ans pour faire un retour sur cette expérience. Périmètre est sa première tentative.

Poussant de l’avant des thèmes établis de sa pratique, Lasserre s’aventure en-dehors de sa zone de confort. à la différence de son travail de soustraction, tels ses squelettes exquis sculptés dans des outils ordinaires (Fable, PFOAC, Toronto, 2012), l’artiste agit ici comme ingénieur, construisant des compositions formelles « sans compromis ». Et si ces œuvres se situent en continuité avec son projet de repenser le potentiel de la matière à influer sur le monde, Lasserre n’a jamais introduit autant de distance entre sa création et les idiomes sûrs de l’art – ce qu’il décrit comme des « produits transformés». Ces quatre œuvres constituent des absolus, elles sont indubitablement sincères.

Peut-être est-ce en raison de son militarisme mécanique, peut-être est-ce pour autre chose, mais ce nouveau projet de Lasserre rappelle celui des futuristes. Maskull Lasserre est allé en Afghanistan parce qu’il aime se confronter à l’inconfort, parce qu’il aime voir ce que recèle le matériel une fois poussé au-delà de la convention, un matériel exposant une nouvelle valeur qui questionne la notion de valeurs implicites existantes. En cela, Lasserre fait écho à l’appel futuriste « Sortons de la sagesse comme d’une gangue hideuse », et à leur déclaration « il n’y a plus de beauté que dans la lutte ». Or, les futuristes ont conçu leur art pour armer les masses, proposant, ce faisant, une nouvelle arme.

Un siècle plus tard, le projet de Maskull Lasserre en est un de désarmement. Façonnés avec l’impeccable souci pour lequel Lasserre est connu, les objets illusoires, parfaitement crédibles, de Périmètre neutralisent, au moyen d’une étrange rencontre, « la grande machine normalisatrice » qu’est l’humanité.

Que le travail de Lasserre devienne normalisé en tant que production artistique expose sa tragédie implicite. Et c’est aussi la tragédie de la guerre. Notre propension résolue à normaliser, en tant que mécanisme de survie, réduit à la fois l’humain et la machine à des buts singuliers, révélant, comme le suggère le philosophe Paul Virilio, que le progrès est réellement un sacrifice consensuel. Et, parole de soldat, ceci est le sacrifice que les civils ne supportent pas.

Périmètre, en revanche, propose une confluence potentielle, un espace d’empathie dans lequel Lasserre désarme notre volonté de normaliser, nous permettant de considérer la multitude de façons d’aller à la rencontre du monde.

- Mike Landry

L'artiste tient à remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son appui.



BIOGRAPHIE:

Maskull Lasserre est né en Alberta, au Canada en 1978. Il a passé une grande partie de son enfance en Afrique du Sud avant de revenir au Canada. Il détient un baccalauréat de l'Université Mount Allison (beaux-arts et philosophie) et une maîtrise en beaux-arts de l'Université Concordia (sculpture). Ses dessins et sculptures explorent le potentiel inattendu du quotidien à travers des allégories de la valeur, l'attente, et de l'utilité. Des éléments de nostalgie, du hasard, de l'humour et du macabre sont incorporés dans ces œuvres induisant de l'étrangeté dans le familier et provoquant de l'incertitude dans nos attentes. En 2010, il participait au Programme d'arts des Forces canadiennes (PAFC) en Afghanistan. Ses oeuvres se retrouvent dans les collections permanentes du gouvernement du Canada (Transports Canada, Forces canadiennes, Conseil des arts du Canada) et de la Ville d'Ottawa. Le Musée des beaux-arts de Montréal a acquis cette année pour sa collection permanente la sculpture intitulée Bough. Ses oeuvres ont été vues récemment dans l'exposition "Climate of Uncertainty" au De Paul Musée à Chicago, dans "Swept Away" au Museum of Art and Design à New York, au Musée Villa Rot en Burgrieden, Allemagne ("At Every Turn") et au Musée Grassi à Leipzig ("Step into the Limelight") en Allemagne ainsi qu'à la Third Space à St. John, NB et à la galerie Québecor et à Articlule à Montréal.


OEUVRES DISPONIBLES

(cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)

safe   safe
Safe
2013
coffre-fort, acier
101 x 101 x 145 (40" x 40" x 57")
   

Cliquez-ici pour des images détaillées et des vues de la production: maskulllasserre.com/section/377268_SAFE



narrative   narrative
Grand Narrative
2013
acier, treuil électrique et pile, accessoires de quincaillerie, peinture
150 x 124 x 25 cm. (59" x 49" x 10")
   

Cliquez-ici pour des images détaillées et des vues de la production: maskulllasserre.com/section/380608_Grand_Narrative



Overture   Overture
Overture
2013
acier, cylindre hydraulique, quincaillerie, violon, archet
95 x 106 x 193 cm. (38" x 42" x 76")
   

Cliquez-ici pour des images détaillées: maskulllasserre.com/section/381883_Overture.html



trust   trust
Trust
2013
coffre-fort, acier, 500 billets de 20 $
  Mechanical Equation for Determining Meaning Given Mass and Velocity
2011
guillotine civière

Cliquez-ici pour des images détaillées et des vues de la production: maskulllasserre.com/section/377268_SAFE
Cliquez-ici pour des images détaillées: maskulllasserre.com/section/225023_Mechanical_Equation_for_Determining



bird bird bird bird bird
Grenade Birds : NATO 1
2013
bronze & acier
7 x 7 x 15 cm. (3" x 3" x 6")
édition 9 (épuisée)
Grenade Birds : Shrike (vert)
2013
bronze & acier
7 x 7 x 15 cm. (3" x 3" x 6")
édition 9/9
Grenade Birds : Shrike (noir)
2013
bronze & acier
7 x 7 x 15 cm. (3" x 3" x 6")
édition 9 (épuisée)
Grenade Birds : NATO 2
2013
bronze & acier
7 x 7 x 15 cm. (3" x 3" x 6")
édition de 9 (épuisée)
Grenade Birds : Shrike (bronze)
2013
bronze & acier
7 x 7 x 15 cm. (3" x 3" x 6")
édition 9/9

Nous sommes ravis d'annoncer un deuxième corpus dans le programme des éditions d'art PFOAC qui a été inauguré avec l'oeuvre en aluminium découpé Tree of Life d'Ed Pien. Maskull Lasserre réalise en bronze des Grenade Birds en éditions de 9. La galerie invite les collectionneurs à choisir deux différentes Grenade Birds parmi la sélection offerte d'oiseaux différents. Réservez maintenant ! La livraison des oeuvres est prévue pour le début 2014.

Cliquez-ici pour des images détaillées: maskulllasserre.com/section/378357_Grenade_Birds



Magnum    
Magnum Raven
2013
bronze
25 x 10 x 13 cm. (10" x 4" x 5")
édition 2/9
   

LIENS

- Site web de Maskull Lasserre
- Page d'artiste de Maskull Lasserre sur le site web de la galerie
- Normand Babin. «Maskull Lasserre : Perimeter» Montrealistement, 16 décembre 2013
- Bryne McLaughlin. «Maskull Lasserre Q&A: How the Army Changed My Art» Canadian Art, 17 janvier 2014
- Bryne McLaughlin. «Inside Story: Bryne McLaughlin's Art Toronto Preview Reflections» Canadian Art, 25 octobre 2013
- Normand Babin. «Maskull Lasserre : Perimeter» Montrealistement, 16 décembre 2013

C.V. DE L'ARTISTE

cliquez ici pour télécharger un C.V. récent de l'artiste (11/2013)

 

_______
contact