8 septembre - 27 obtobre 2007
Dil Hildebrand

Vernissage: 8 Septembre à 14:30 - 17:00








TEXTE DE PRÉSENTATION

Des forces énigmatiques sont à l'œuvre dans les paysages inventés des peintures et dessins de Dil Hildebrand. L'iconographie de cet artiste foisonne de fragments d'étendues sauvages captés durant le processus ineffable d'une transfiguration apocalyptique. Certaines références à la présentation même de l'œuvre suggèrent la présence du regardeur, tout en évoquant à la fois un passé et un futur sous-entendu. S'inspirant de diverses traditions picturales, dont le cubisme et le surréalisme, Hildebrand produit des visions de régions reculées où la réalité et l'imaginaire amalgamés vont de pair. Dans ces scénarios d'un monde autre, la nature est à la fois calomniée et commémorée en tant que représentation sublime de l'Autre.

Dil Hildebrand est né à Winnipeg. Depuis 1998, il est titulaire d'un baccalauréat en arts plastiques de l'Université Concordia, où il est actuellement candidat à la maîtrise en beaux-arts. Ses œuvres ont été incluses dans plusieurs expositions de groupe présentées au Québec et au Canada, et feront partie d'expositions prévues à Auckland, en Nouvelle-Zélande, et à Montréal. Dil Hildebrand est lauréat du prestigieux Concours annuel de peinture canadienne RBC 2006. Il vit et travaille à Montréal.







/HAUT DE LA PAGE/


OEUVRES DISPONIBLES

(cliquer sur les images ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)



TOILES



TEXTE DE PRÉSENTATION  /  OEUVRES DISPONIBLES   /  VUES DE L'EXPOSITION  / LIENS  /  PAGE DE L'ARTISTE /


Swamp

2007,
huile sur toile,
152,5 x 267,5 cm
SOLD



  Sans-titre   Sans-titre
 
Sans-titre

2007,
huile sur toile,
214 x 152,5 cm
SOLD


 
Sans-titre
(détail)

  Habitat   Habitat
 
Sans-titre

2007,
huile sur toile,
107 x 122,5 cm
SOLD
 
Habitat

2007,
huile sur toile,
109 x 114,5 cm
SOLD


  Heartland   Black Mirror
 
Heartland

2007,
huile sur toile,
71 x 94,5 cm
SOLD



 
Black Mirror

2007,
huile sur toile,
72 x 81,5 cm
SOLD
  Wet   Black Mirror
 
Wet

2007,
huile sur toile,
71 x 81 cm
SOLD



 
Sans-titre (Dreber)
2007,
huile sur papier montée sur panneau,
56,5 x 75 cm
SOLD


FUSAINS



Sans-titre   Sans-titre   Sans-titre

Sans-titre

2007,
fusain,
23 x 30 cm
SOLD

 
Sans-titre

2007,
fusain,
23 x 30 cm
SOLD


 
Sans-titre

2007
fusain,
22.5 x 44.5 cm
SOLD
Sans-titre   Sans-titre   Sans-titre

Sans-titre

2007,
fusain,
23 x 30 cm
SOLD
 
Sans-titre

2007,
fusain,
23 x 30 cm
SOLD
 
Sans-titre

2007,
fusain,
23 x 30 cm
SOLD






/HAUT DE LA PAGE/



VUES DE L'EXPOSITION
  <
     
 




/HAUT DE LA PAGE/


LIENS

Richard Rhodes. "Top Ten Exhibitions of 2007" Canadian Art (online) janvier 2008 (en anglais)
Jérôme Delgado. "Matière à répresentation" Le Devoir (Montréal) 23 septembre 2007
Christine Redfern. "National competition lifts curtain on local painter" The Gazette (Montréal) 27 septembre 2006 (en anglais)







/HAUT DE LA PAGE/


PAGE DE L'ARTISTE

cliquer ici pour la page officiel de l'artiste sur le site de www.pfoac.com








/HAUT DE LA PAGE/


EN PROLONGATION DANS LA SALLE PFOAC/ANNEXE



Jusqu'au 27 octobre, 2007
Alexandre Castonguay + Mathieu Bouchard + Ken Campbell
Dessin par numéros







Dans Dessin par numéros, un traceur monté au mur grave légèrement les images de spectateurs. Les dessins émanent de l'analyse d'image des mouvements des visiteurs dont elle conserve le contour.  Ils sont effectués lorsque les visiteurs posent des gestes qui s'apparentent aux mouvements codés propres aux installations interactives et à l'utilisation d'appareils électroniques.

L'observation attentive des interactions des gens avec des installations révèle certains gestes typiques : salutation de la main, déplacement du corps d'un côté et de l'autre, etc. Les répétitions gestuelles dans le cadre d'une installation sont normalisées parce qu'elles sont socialement codifiées, ce qui va à l'encontre d'un certain discours émancipateur de l'individu. D'autres gestes interactifs sont aussi captés et dessinés, soit ceux qui se rapportent aux petits gestes quotidiens qui caractérisent l'utilisation de nos appareils portables. On peut ainsi comparer les gestes amples de la publicité destinée à la promotion de ces appareils aux gestes plus intimes de ceux qui les utilisent dans la vie courante.

Une étude des gestes interactifs de cette nature trouve un écho peu rassurant dans les études que Frank et Lillian Gilbreth ont réalisées en milieu de travail. Au tournant du siècle dernier, ces chercheurs ont employé la photographie à longue exposition afin d'analyser les gestes des travailleurs et de proposer des méthodes plus efficaces pour exécuter leurs tâches et réduire les gestes superflus.

Les divergences entre ces images et un modèle d'attitudes préétablies sont analysées grâce à un logiciel conçu avec l'aide de Mathieu Bouchard qui utilise PureData et GridFlow. Le traceur enregistre ensuite le résultat sous forme d'un dessin en contour et d'une analyse statistique.  Le traceur lui-même est réalisé avec l'aide de Ken Campbell

Pour plus de renseignements sur l'oeuvre, consulter SVP la page web Encodeurs.






/HAUT DE LA PAGE/
_______
contact