PIERRE-FRANÇOIS OUELLETTE ART CONTEMPORAIN
À LOOP '09



two mirrors med

Isabelle Hayeur - Losing Ground

loop logo

28-30 mai 2009 (heures d'ouverture de 16h à 21h)
Vernissage: le 28 mai à 19h30
Hotel Catalonia Ramblas Pelayo, 28
08001 Barcelona

CHAMBRE n°27



TEXTE DE PRESENTATION  / TEXTO EN ESPAÑOL / LOSING GROUND



TEXTE DE PRESENTATION

La galerie Pierre-François Ouellette art contemporain (Montréal) est fière de présenter en première mondiale une nouvelle vidéo de Isabelle Hayeur intitulé Losing Ground dans le cadre de la 4è édition de la foire de l'art vidéo LOOP( http://www.loop-barcelona.com/ ) . La foire, qui aura lieu du 28 au 30 mai à Barcelone, est une des occasions les plus importantes pour exposer des nouvelles oeuvres vidéographiques. C'est la quatrième année de suite que la galerie participe a cet événement international présitgieux.

Pour plus d'informations sur LOOP '09 consulter le site officiel de la foire à :
http://www.loop-barcelona.com/

Pour plus de renseignments sur Isabelle Hayeur consulter le site officiel de l'artiste: http://www.isabelle-hayeur.com

La galerie remercie le Conseil des arts du Canada et le Bureau du Québec à Barcelone pour leur soutien.



canada council for the arts logo   Québec


LOSING GROUND

Le travail d’Isabelle Hayeur se situe dans la perspective d’une critique écologique et urbanistique. Ayant vécu dans une banlieue pendant une vingtaine d’années, elle a été confrontée au spectacle de l’urbanisation étalée et aux nombreuses disparitions qui l’accompagnent. Son approche est liée à cette expérience et se nourrit des discours entourant la question environnementale, comme des problématiques d’aménagement du territoire. Elle s’intéresse particulièrement aux sentiments d’aliénation, de déracinement et de dislocation.

Depuis la fin des années 90, elle se livre à une critique de l’urbanisation horizontale qui ronge les paysages et les uniformisent un peu partout dans le monde. Négation de la ville historique, des particularités géographiques et donc de la mémoire culturelle, cet urbanisme standardisé impose aux hommes son amnésie, son mode de vie individualiste et son improbable présence à la nature. L’accélération des transformations technologiques de tous ordres a généré des bouleversements des milieux naturels et ruraux produisant un environnement factice et standardisé. Ce monde devenu malléable, soumis à notre volonté, à notre imaginaire, porte plus que jamais l’empreinte identitaire de nos sociétés développées.

La vidéo expérimentale Losing Ground sonde les territoires fraîchement façonné par l’homme pour y déchiffrer les rapports qu’il entretient avec son environnement et, plus profondément, mettre en évidence ses modes d’existence et de pensée. Elle nous confronte de manière vertigineuse à la perte des repères locaux au profit de stéréotypes culturels devenus, avec la globalisation, universels.

Isabelle Hayeur aimerait remercier le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et Les Productions Arid Sea pour leur soutien.



TEXTO EN ESPAÑOL

LOSING GROUND

La obra de Isabelle Hayeur se encuadra dentro de la perspectiva de una crítica ecológica y urbanística. Al haber vivido en los suburbios durante unos veinte años, ha conocido de cerca el espectáculo de la urbanización desaforada y las numerosas desapariciones que la acompañan. Su enfoque está relacionado con esta experiencia y se alimenta de los discursos que rodean la cuestión medioambiental, así como de las problemáticas de ordenación del territorio. Se interesa especialmente por las sensaciones de alienación, desarraigo y dislocación.

Desde finales de los años noventa, realiza una crítica de la urbanización horizontal que destruye los paisajes y los uniformiza en casi todo el mundo. Este urbanismo estandarizado, que es una negación de la ciudad histórica, de las particularidades geográficas y, por tanto, de la memoria cultural, impone a los hombres su amnesia, su estilo de vida individualista y su improbable presencia a la naturaleza. La aceleración de las transformaciones tecnológicas de todo tipo ha generado unos cambios radicales de los medios naturales y rurales produciendo un entorno ficticio y estandarizado. Este mundo, que se ha vuelto maleable, sometido a nuestra voluntad y a nuestra imaginación, tiene más que nunca la impronta identitaria de nuestras sociedades desarrolladas.

El vídeo experimental Losing Ground explora los territorios recientemente transformados por el hombre para descifrar en ellos las relaciones que mantiene con su entorno y, más profundamente, mostrar sus modos de existencia y de pensamiento. Nos obliga a enfrentarnos de forma vertiginosa a la pérdida de referencias locales en beneficio de estereotipos culturales que, con la globalización, se han vuelto universales.


LOSING GROUND

(cliquer sur l'image ci-dessous pour agrandir, s'assurer que des bloqueurs de "popup" sont inactifs)




Losing Ground

Losing Ground
2009
vidéo HD
13 min.
édition de 5

_______
contact