kf

Karilee Fuglem: Some day soon you'll stop searching for meaning

11 mai - 23 juin 2002


TEXTE DE PRÉSENTATION | OEUVRES PRÉSENTÉES | VUES DE L'INSTALLATION  | ARTICLES | LIENS 


TEXTE DE PRÉSENTATION

Pierre-François Ouellette Art Contemporain est heureux de présenter Some day soon you'll stop searching for meaning, une exposition de nouvelles oeuvres de Karilee Fuglem.

“La fenêtre de mon atelier donne sur un recoin où toute une faune de petits débris tourbillonne au gré du vent : sacs vides, journaux, feuilles et mégots dansent, heurtent la vitre, et j’en sursaute. Ces vies périphériques ont leur manière de se rappeler à nous. Dans cet atelier je me suis préoccupée de ce que j’appelle des dessins invisibles, même s’ils ne sont pas vraiment invisibles, ni tout à fait des dessins, c’est un effort de percevoir, donc de faire. Une chose tout juste perceptible peut aviver la conscience de ce qui est et des signes que l’on en capte, comme un écho senti du visuel. Il survient entre le « Qu’est-ce ? » et « Je crois avoir vu ! » un éclair de compréhension qu’aucun mot ne satisfait. Au loin, des édifices tout à l’heure embrasés par le soleil couchant se mêlent maintenant dans l’obscurité à l’image de mes affaires éparpillées, toute la pièce bientôt projetée dehors. Pourquoi s’obstiner à ne garder qu’un point de vue ? Les reflets ont intégré mes réflexions, le regard se jouant de lui-même, au gré de la lumière. »    Traduction d’un propos de Karilee Fuglem, mai 2002

Karilee Fuglem est originaire du sud de la Colombie-Britannique, mais montréalaise d'adoption depuis son inscription au programme de maîtrise en beaux-arts de l'Université Concordia, en 1989. Elle s'efforce de produire un art qui, par des moyens visuels, provoque une réaction viscérale pour « permettre au corps de participer à la construction du sens ». En février dernier, dans le cadre de l'exposition Uncanny qui a eu lieu à La Centrale de Montréal, elle a présenté son installation photographique, Topographic Introspective. En septembre 2001, elle a exposé une nouvelle version de Untitled (la chambre) à la galerie B312 de Montréal, installation qui avait d'abord été présentée dans l'appartement-expo Resider, en 1995. Elle a montré Cumulous à la Dunlop Gallery de Regina, en 2001, et à la Southern Alberta Art Gallery, en 2000. Aussi en 2000, Plein Sud à Laval accueillait Evidence. En 1997, elle a installé Le mur qui respire à La chambre blanche de la ville de Québec, et Over + fluff, à la galerie Articule. En 1996, elle a exposé Je vous connais à la Galerie Samuel Lallouz et nothing between, à la galerie Optica. Karilee Fuglem a également participé à de nombreuses expositions collectives, notamment, à la première édition de La Biennale de Montréal, organisée par le CIAC et à l'exposition Between Body and Soul, à la Leonard and Bina Ellen Gallery (les deux en 1998), ainsi qu'à l'exposition De fougue et de passion au Musée d'art contemporain de Montréal et à YYZ's Home Invasion, à Toronto (les deux en 1997).

Situé dans l’édifice Belgo (372, rue Sainte-Catherine Ouest, local 216 à Montréal), Pierre-François Ouellette Art Contemporain est dédié à des artistes multidisciplinaires. La galerie comporte une première salle d'art plus expérimentale et une deuxième consacrée aux oeuvres sur papier (dessins, photographies, gravures, etc.) des artistes représentés.

Les heures d’ouverture sont du mercredi au vendredi de 12 h 30 à 17H30 et les samedi-dimanche de 13h à 16h30.


OEUVRES PRÉSENTÉES


Karilee Fuglem, Secret Visibility, 2002, acetate discs (.5 - 6 cm diameter), nylon threads (1 - 10 cm long); fans on timers Karilee Fuglem, Secret Visibility, 2002, acetate discs (.5 - 6 cm diameter), nylon threads (1 - 10 cm long); fans on timers

Karilee Fuglem, Untitled (snow/blind detail) 2002


VUES DE L'INSTALLATION 





ARTICLES

Delgado, Jérôme. La presse, Montrer de l'air - Karilee Fuglem rend visible l'invisible, 7 juin 2002 p. C7


LIENS

- Page d'artiste de Karilee Fuglem sur le site web de la galerie

_______
contact