DIVA

7 octobre - 9 octobre 2005

Michel de Broin
DiVA 2005 (foire d’art digital et d’art vidéo, Paris)
Kube Hotel, 1 – 5 Passage Ruelle, Adjacent à l’Avenue Max Dormoy, 75018 Paris

 


VUES DE L'INSTALLATION  | TEXTE DE PRÉSENTATION | OEUVRES PRÉSENTÉES | ARTICLES 


VUES DE L'INSTALLATION 



TEXTE DE PRÉSENTATION

Pierre-François Ouellette art contemporain est heureux d’annoncer la présentation d’oeuvres de Michel de Broin à DIVA 2005 (Paris), une foire artistique qui se consacre exclusivement à l’art vidéo et à l’art numérique. DIVA Paris promet d’être un ajout considérable à la scène artistique de cette ville. La foire aura lieu à l’hôtel Kube, 1-5 Passage Ruelle, adjacent à l’avenue Max Dormay, 75018 Paris du 7 au 9 octobre 2005.

PFOAC présentera deux vidéos réalisées par Michel de Broin. Réparations - Une participation volontaire à la propreté de la ville de Paris (2004) présente une action, documentée sur vidéo, qui consiste à récupérer des bouteilles de boissons gazeuses usagées et trouvées au hasard d’une promenade dans Paris. À l’aide d’un engin balistique « low tech », formé d’une pompe à air, elles seront transformées en fusées et propulsées très haut dans le ciel, provoquant simultanément chez les passants la crainte et le soulagement. Cette vidéo a été présentée au printemps dernier à la Biennale de Québec: Cynismes?, La manifestation internationale d’art de Québec, commissaires Patrice Loubier et André-Louis Paré.

La vidéo Red Monochrome présentée pour la première fois en 2002 dans le cellier voûté du Bahnwärterhaus (Esslingen, Allemagne) évoque les premiers dessins animés. Des chaises rouges envahissent l’espace en poussant les différentes chaises au dehors pour graduellement prendre leurs positions. Dans ce jeu de positionnement, les chaises rouges s’engagent dans une lutte pour s’approprier le territoire. Mais, une dernière chaise rose résiste et tente de conserver sa position avant de se faire jeter elle aussi, hors du jeu par les rouges. Enfin, les chaises rouges massifiées forment un groupe organisé en monochrome dont le déplacement final rappelle une parade militaire.

Depuis 1993, Michel de Broin fait reposer la signification sur des modèles d’expérience que nous sommes susceptibles de reconnaître. Mais ses emprunts à l’histoire de l’art et ses allusions aux codes sociaux ne constituent pas la finalité de l’œuvre, il produisent plutôt un contexte propre à susciter des retournements. Ce travail de métamorphose fera mine d’accepter les identités construites, pour ensuite les retourner comme un gant dans un processus métaphorique potentiellement ouvert. Dans des formes et des moyens d’expressions multiples, l’ironie utilisée comme méthodologie l’amène ainsi à examiner les conditions stratégiques de possibilités propre à un contexte donné, pour ensuite poser un inconditionné, et enfin, inventer une issue sans précédent.

Né en 1970, Michel de Broin vit et travaille à Montréal. Il a terminé sa maîtrise en arts visuels à l’Université du Québec à Montréal en 1997. Ses plus récentes expositions solos ont eu lieu à la galerie Pierre-François Ouellette, Montréal (2005), à La Vitrine, Paris (2003), à la Galerie 44, Toronto (en duo avec Ève K. Tremblay) (2003), à la Villa Merkel, Esslingen, Allemagne (2002) et au Centre des arts actuels Skol, Montréal (1999). De Broin a également participé à de nombreuses expositions de groupe au Canada et en Europe, dont Damage Control (2003), au Musée canadien de la photographie contemporaine, Ottawa, Vaguement Radical Vaguely (2003) à la Galerie Nationale, Sofia, Bulgarie, La demeure (2002), à la galerie Optica, Montréal et Artefact (2001) sur le canal Lachine, Montréal. De plus, l’artiste a inauguré en 2003 Révolutions, une œuvre d’art public située dans le parc Maisonneuve-Cartier, à Montréal. Michel de Broin est récipiendaire du Prix Pierre-Ayot 2002. Il est présentement en résidence à la Kunstlerhaus Bethanien, Berlin et présentera Tenir sans servir c’est résister à la BF15, parcours associé à la biennale de Lyon. En mai 2006, le Musée National des Beaux-Arts du Québec lui dédie une exposition individuelle intitulée L’Engin.


OEUVRES PRÉSENTÉES


Michel de Broin, Réparations, 2004, dvd, edition of 5, 11:19 mn Michel de Broin, Réparations, 2004, dvd, edition of 5, 11:19 mn
Michel de Broin, Réparations, 2004, dvd, edition of 5, 11:19 mn

ARTICLES

bientôt...

_______
contact